Top 6 façons de mieux gérer les conflits

La plupart des gens disent qu’ils détestent les conflits, mais que les éviter crée plus de problèmes. Dans la main-d’œuvre multigénérationnelle, culturellement diversifiée, il est inévitable que cela se produise. Les conflits peuvent être fréquents, souvent minimes et très coûteux, entre des personnes parlant différentes langues, de générations différentes et ayant des croyances religieuses et des normes culturelles différentes. Les tempéraments flare et des choses regrettables sont dites.

Vous n’êtes pas obligé d’aimer les conflits, mais vous pouvez apprendre à les gérer sans essayer d’y échapper. Voici quelques conseils.

1. Comprenez que les grands conflits sont constitués de petits conflits.

C’est comme un circuit imprimé. Regarder l’ensemble est compliqué, mais pièce par pièce, il est facile de tout connecter.

2. Supprimer les émotions de la situation.

Les émotions sont liées aux conflits, de même que l’air au feu – il provoque sa perte de contrôle. Ne laissez pas le drame ou les réactions émotionnelles enflammer la situation. Au lieu…

3. Choisissez d’être généreux.

Peu importe qui a déclenché le conflit, donnez le bénéfice du doute que les meilleures intentions étaient impliquées. Au lieu de juger ou de blâmer, donnez des commentaires libéraux quant à l’endroit où quelqu’un ou quelque chose aurait pu prendre une autre mesure.

4. Partagez le contexte avec les parties impliquées.

Les gens sont plus raisonnables dans leurs réactions si on leur donne un tableau plus complet ou un contexte plus complet, décrivant les conditions de ce qui a conduit à la situation et pourquoi l’activité (ou le manque d’activité) a provoqué un conflit. Par exemple, votre équipe manque un mois d’objectif de chiffre d’affaires, le patron en devient fou lors d’une réunion d’équipe au cours de laquelle des conflits surviennent où les gens se sentent obligés de défendre leur activité. Le contexte pourrait être que toutes les autres divisions ont également manqué leur objectif de recettes et que maintenant, les gens doivent être laissés pour compte. Le contexte est un excellent niveleur et il compte toujours

5. Allez aux faits.

Honnêtement prévaut. Reconnaître des erreurs. Asseyez-vous dans un silence gracieux. N’exprimez pas chaque pensée qui vous traverse l’esprit. Parlez calmement de l’ampleur des dégâts et choisissez une solution adaptée à la gravité de la situation.

6. Soyez disposé à effacer l’ardoise si la situation est résolue.

Habituez-vous au fait que vous travaillez dans un environnement passionné. Et soyez disposé à dire «je comprends», ce qui vous empêche de dire «je suis d’accord» ou «je ne suis pas d’accord» avant que vous ne soyez sûr de votre position. Et ensuite, passez à autre chose .

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Top 6: Des Habitudes De Gens Qui Réussissent

Il y a les mauvaises habitudes, qu’il faut chasser… et les bonnes, celles qui aident à s’ouvrir, selon le pape du management Stephen R.Covey, qui a conseillé le président Clinton.

8 conseils pour créer sa boite tout en conservant son job

Si vous avez déjà créé votre boite, vous avez dû vous en rendre compte : beaucoup autour de vous souhaiteraient faire la même chose et se lancer dans le grand bain. Seulement, voilà, c’est quand même beaucoup de risques (ah bon ?), et tout un tas de freins existent, et ce notamment lorsque l’on est déjà salarié (pour les étudiants ou les chômeurs, c’est une autre histoire)