Réussite: Qui est Mike Adenuga, la troisième fortune africaine en 2020

Mike Adenuga est la star du classement des milliardaires africains de «Forbes» des 2 dernières années. Avec une fortune désormais estimée à plus 7,7 milliards de dollars -contre 5,3 en 2018. Il est la troisième personnalité la plus riche d’Afrique en 2020, derrière Nassef et Dangote qui ne règne plus que sur 10,1 milliards de dollars. Un gap considérablement rétréci. Qui est donc cet homme d’affaires nigérian, nouvelle figure de la richesse régionale ? «Savoir Entreprendre » vous propose de découvrir Mike Adenuga en dix points.

Réussira-t-il à déclasser Aliko Dangote ?

C’est le fantasme que nourrit la Toile, notamment depuis la publication mercredi dernier du classement 2019 et même 2020 des milliardaires africains par Forbes. Michael Adeniyi Agbolade Ishola Adenuga Junior à l’état civil, Mike Adenuga est désormais la troisième fortune d’Afrique alors qu’il occupait la deuxième place en 2019, après avoir doublé le diamantifère sud-africain Nicky Oppenheimer en 2019 , il a été rattrapé par Nassef en 2020. Estimée par le magazine américain à 7,7 milliards de dollars, la fortune d’Adenuga avait presque doublé en 2019 seulement un an, se rapprochant considérablement de celle d’Aliko Dangote -le plus riche du Continent depuis huit ans- qui a perdu près de 2 milliards de dollars au cours de ces douze derniers mois pour ne compter plus que 10,1 milliards de dollars d’avoirs.

1. Une fortune à deux pics historiques

La courbe évolutive de la fortune de Mike Adenuga sur les huit dernières années est généralement constante, avec deux pics historiques en 2016 et 2019. De manière générale, la valeur estimée de sa richesse oscille entre 4 et 6 milliards de dollars. Mais de 4 milliards en 2015, ses avoirs se multiplient par 2,5 à 10 milliards de dollars l’année suivante, avant de reculer à 6,1 milliards en 2017.

2. Deux fois Numéro 2

Vu de près donc, le scénario actuel est un «déjà vu», à la différence que la première fois, en 2016, l’écart avec Aliko Dangote (14,4 milliards de dollars contre 10) était beaucoup plus important. A l’époque, Forbes attribuait le bond de la fortune d’Adenuga à «de nouvelles informations sur la valeur des avoirs en télécommunications, pétrole et immobilier».

En 2019, le magazine américain justifie son sursaut par l’obtention «d’informations plus détaillées sur ses actifs».

3. Magnat des télécoms et du pétrole

Le deuxième milliardaire d’Afrique est un ténor des télécoms et du pétrole dans son pays. Il est en effet propriétaire de Globacom, troisième réseau de téléphonie mobile du Nigeria, fondé en 2003 et fort d’un réseau de 12 000 tours de téléphonie mobile et 42 millions d’abonnés environ, avec des implantations au Ghana et au Bénin.

Ce natif d’Ibadan (sud-ouest du Nigeria) est également fondateur et président de Conoil Producing, une société d’exploration pétrolière qui opère dans six blocs du Delta du Niger. Le businessman dispose en outre d’importants avoirs immobiliers dans son pays, mais aussi en Afrique du Sud, au Ghana, aux Etats-Unis, au Royaume-Uni et en France Adenuga est également impliqué dans le secteur bancaire, grâce à ses participations dans l’une des banques commerciales les plus prospères du Nigeria, Equatorial Trust Bank (ETB), qu’il a fondée en 1990 et cédée en 2011 à Sterling Bank.

4. Fils d’une businesswoman formé à l’école américaine

La fibre entrepreneuriale, Adenuga la tient de sa mère, une femme d’affaires issue d’un peuple yoruba connu pour son sens du commerce. Titulaire d’un MBA de la Pace University de New York -qu’il a d’ailleurs financé en étant chauffeur de taxi-, Adenuga démarre sa carrière en reprenant l’entreprise familiale. Confronté à un souci de performance, il l’abandonne pour lancer ses propres affaires. Il touche à tout avant de s’orienter vers la téléphonie mobile, le pétrole et le service qui le conduiront au succès explosif qui fait désormais de lui l’une des personnalités les plus puissantes du Continent.

Aujourd’hui père de sept ans, le tycoon nigérian a réussi, à son tour, à leur transmettre le sens des affaires. L’un de ses fils dirige sa propre entreprise dans le secteur de l’investissement.

Traitement en cours…
Terminé ! Vous figurez dans la liste.

Guinee : Parcours de Saliou Diallo, PDG de la Sonoco en Guinée

De simple vendeur de pain chaud dans les rues de Conakry, Saliou Diallo est devenu PDG de Sonoco, un groupe qui réalise un chiffre d’affaires de plusieurs millions de dollars.

La meilleure façon d’emprunter à vos proches pour développer votre entreprise? Voici comment le faire correctement

La première fois que j’ai emprunté de l’argent à ma famille pour démarrer une entreprise, je me suis complètement ridiculisé. J’ai demandé à mon père 2 000 000 fcfa pour obtenir une position dans un programme de marketing à plusieurs niveaux (MLM) qui me rapportait certainement des millions. J’étais jeune et naïf, mais il m’a fait confiance et a accepté de m’aider.