QUAND ON EST FINANCIÈREMENT INTELLIGENT

M. Singh entre dans une banque à Londres et demande un prêt. Il dit qu’il va passer deux semaines en Europe avec sa famille et qu’il doit emprunter 5 000 euros.

La banque a déclaré qu’elle aurait besoin d’une garantie pour le prêt. M. Singh a donc remis les clés d’une nouvelle voiture Rolls Royce, qui coûte un quart de million d’euros. “La voiture est garée dans la rue en face de la banque”, dit M. Singh, “et j’ai tous les papiers nécessaires”. La banque accepta la voiture en garantie du prêt.

Après le départ de M. Singh de la banque, l’agent de crédit, le président de la banque et tous ses collègues se moquaient de l’homme qui a laissé une Rolls Royce de 250 000 $ en garantie d’un emprunt de 5 000 euros.

Le directeur de la banque ordonne à l’un des employés de garer la voiture Rolls Royce dans le garage souterrain de la banque.

Deux semaines plus tard, M. Singh revient, paie les 5 000 euros et les intérêts qui ont atteint 15,41 euros pour les 2 semaines.

L’agent de crédit dit: “Monsieur, je dois vous dire que nous sommes un peu confus. Au cours de ces deux semaines, nous avons enquêté et découvert que vous êtes un multimillionnaire. Pourquoi demandez-vous un prêt de 5 000 Euros et payez des intérêts”?

M. Singh répond:

“Dis-moi quelque chose: dans le centre de Londres, il y a un parking sécurisé où je peux laisser ma voiture pendant deux semaines et ne payer que 15,41 euros “?

LA PAUVRETÉ OU LA RICHESSE DÉPEND EXCLUSIVEMENT DE LA FAÇON DE PENSER LES PERSONNES.

Pensez comme un Riche et vous saurez identifier les opportunités qui se présentent à vous.

Pensez comme un pauvre c’est se concentrez uniquement sur les plaintes.

Originally posted 2022-07-05 23:58:57.

Abonnez vous a nôtre newsletter

Related Articles

𝐁𝐢𝐥𝐥 𝐆𝐚𝐭𝐞𝐬 𝐞𝐱𝐩𝐥𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐩𝐨𝐮𝐫𝐪𝐮𝐨𝐢 𝐬𝐚 𝐟𝐢𝐥𝐥𝐞 𝐧𝐞 𝐩𝐞𝐮𝐭 𝐩𝐚𝐬 é𝐩𝐨𝐮𝐬𝐞𝐫 𝐮𝐧 𝐡𝐨𝐦𝐦𝐞 𝐩𝐚𝐮𝐯𝐫𝐞

Il y’a quelques années, j’ai assisté à une conférence aux États-Unis sur l’investissement et la finance. L’un des orateurs était Bill Gates et lors de la phase de questions-réponses

Responses